Accueil > Actualités > Cette année > Réintroduction du lamantin : du nouveau !

Réintroduction du lamantin : du nouveau !

1er août 2016
DANS LA MÊME RUBRIQUE


Depuis plusieurs années, le Parc national de la Guadeloupe porte un projet de réintroduction du lamantin dans les eaux du Grand Cul-de-Sac Marin. C’est un projet unique au monde car aucun autre mammifère marin n’a bénéficié d’un programme de réintroduction jusqu’à aujourd’hui.

Depuis 2015, cette initiative est soutenue par la Commission Européenne au travers de l’outil de financement LIFE mis en place pour des projets de protection et de conservation de la nature dans l’ Union Européenne. Le projet de réintroduction du lamantin a été baptisé « LIFE SIRENIA ».

Pour mettre en oeuvre le LIFE SIRENIA, une cellule opérationnelle a récemment vu le jour. Basée au siège du Parc national à Saint-Claude, elle se compose de 4 personnes : Hervé MAGNIN (chef de service Patrimoines), Claire GOLLIET (coordonnatrice LIFE) et Mélissa SADJAN (chargée de communication-pédagogie). Un chef de projet intégrera l’équipe sous peu.

L’ annonce de l’arrivée de Kai et Junior, deux jeunes lamantins en provenance de Singapour, remet le projet de réintroduction sous le feu des projecteurs. En effet, c’est avec beaucoup d’impatience qu’ils sont attendus cette année par les équipes du Parc national de la Guadeloupe.

Dès leur arrivée sur notre territoire, les animaux seront placés en quarantaine dans le centre de reproduction de Blachon (Lamentin) : cette période d’acclimatation est essentielle à la santé des lamantins mais aussi à la réussite du programme de réintroduction. Après leur long voyage, Kai et Junior y trouveront calme et sérénité grâce à une équipe formée de 7 personnes : Sébastien RIVES (chef de soins- capacitaire) , Natalia ROZNIEWSKA (vétérinaire permanente du projet - capacitaire), Jolt EVVA (vétérinaire référent du projet) et trois soigneurs animaliers (Axel ROUSSEAU, Brian PETERS et Mario SAINT-MARC). Ensemble, ils s’assureront de la sécurité et du bien-être des lamantins. Notons que le centre de Blachon n’est pas ouvert au public.

Pour rappel, les animaux accueillis par le Parc national participeront à un programme de reproduction. Ce programme concerne exclusivement des individus élevés en captivité et ceux ci ne sont pas voués à être relâchés dans le milieu naturel. En revanche, les individus nés au centre et à fort potentiel de relâché seront introduits dans le Grand Cul-de-Sac marin dans les années à venir.

Vous pourrez en savoir plus sur ce projet prochainement :
www.reintroductionlamantin.eu