Accueil > Actualités > Cette année > Relevé de décisions du Conseil d’administration

Relevé de décisions du Conseil d’administration

2 mars 2016
DANS LA MÊME RUBRIQUE


Présidé par Monsieur Ferdy Louisy, le vendredi 26 février 2016, à Saint-Claude, s’est tenu le conseil d’administration du Parc national de la Guadeloupe.

Au cours de ces travaux, parmi les sujets abordés, le projet d’agence régionale pour la biodiversité ainsi que la désignation d’un administrateur pour le suivi de la réserve intégrale ont retenu l’attention.

Cependant, l’intervention de Monsieur Jacques Billant, Préfet de la Région Guadeloupe, Commissaire du Gouvernement, a tout particulièrement marqué les esprits. Il a souligné les actions phares et les projets conduits par le parc national de la Guadeloupe en 2015.

Résumé de l’intervention du Commissaire du Gouvernement

Selon lui, l’objectif de mise en cohérence des intérêts particuliers pour servir l’intérêt général du territoire est pleinement rempli au parc national de la Guadeloupe et constitue une réalité aujourd’hui.

Se déclarant très satisfait du bilan 2015, Monsieur Jacques Billant remercie et félicite les équipes du parc national de la Guadeloupe pour leur implication effective et leur capacité à mobiliser des compétences dans des domaines diversifiés, vecteurs de développement et d’échanges permanents avec l’environnement.

Il met l’accent sur les valeurs de solidarité qui s’expriment au parc national en particulier grâce à l’emploi et à l’accompagnement des jeunes - sujet majeur porté par le Président de la République dans le cadre des dispositifs volontaires service civique et emplois d’avenir.

Il soutient la Direction et le Président du conseil du parc national de la Guadeloupe et souhaite s’engager à leur côté pour l’année 2016, notamment dans le cadre du projet de réintroduction du lamantin.

Point sur l’agence régionale pour la biodiversité

Madame la Ministre a confié à Monsieur le Président du parc national de la Guadeloupe la mission de préfiguration de la représentation guadeloupéenne de l’Agence pour la biodiversité. La structure en cours de montage représente un enjeu majeur de soutien à la protection de la biodiversité dans notre archipel.

Dans ces travaux, Monsieur le Président est assisté techniquement par Monsieur Jean-Jacques POURTEAU, Secrétaire Général de parcs nationaux de France et par Monsieur Daniel NICOLAS, Directeur de la DEAL de Guadeloupe. Il bénéficie, en outre, de l’appui des services de la Région.

Un comité de pilotage associant l’État, la Région, le Département et à l’écoute des Guadeloupéens pour une construction dans la concertation a été installé autour de la mission de préfiguration le 17 septembre 2015.

Les premiers travaux conduits en 2015, ont montré tout l’intérêt de disposer d’une mission technique de préfiguration, c’est ainsi que :

- 61 entretiens ont été conduits avec des acteurs locaux (chercheurs, monde associatif, professionnels de la biodiversité, décideurs, acteurs économiques, acteurs institutionnels, ...)
- Cinq ateliers ont été organisés le 9 et 10 novembre 2015 regroupant près d’une centaine de participants, sur les thématiques suivantes :

  1. Acteurs économiques de Guadeloupe et ARB
  2. L’ARB et la stratégie régionale pour la biodiversité
  3. Comment susciter une large adhésion et une participation des citoyens ?
  4. Quels sont les besoins, à l’échelle du territoire, pour la mise en œuvre des politiques biodiversité et eau
  5. Comment appréhender le titre IV de la loi, relatif à l’accès aux ressources génétiques et au partage juste et équitable des avantages ?

- Un rapport a été finalisé en janvier 2016 et remis à Madame la Ministre.

JPEG - 1.8 Mo




Le Président du conseil d’administration, Monsieur Ferdy Louisy, remet officiellement et solennellement un exemplaire du rapport à Monsieur le Préfet, Monsieur Jacques Billant.




Délégation à un administrateur pour le suivi de la réserve intégrale

Une réserve intégrale est un espace interdit à tout usage à l’exception des activités de recherche scientifique. Le projet de classement d’un partie du cœur du parc national en réserve intégrale est inscrit dans la charte de territoire. Il devra constituer un observatoire de la biodiversité et du changement climatique en Guadeloupe.

Le territoire proposé concerne les communes de Vieux-Habitants et de Capesterre Belle-Eau pour une surface d’environ 3 000 ha. Il est naturellement protégé par son inaccessibilité topographique et son absence d’usage.

Il recèle une grande diversité d’écosystèmes d’altitude prenant en compte la singularité écologique des deux versants – au vent et sous le vent - du massif de la Basse-Terre. Il recouvre la tête des bassins versants de deux rivières importantes. Les écosystèmes concernés sont jugés « primaires », c’est à dire parfaitement épargnés de toute atteinte anthropique directe.

L’adhésion des deux communes concernée est donc un préalable essentiel pour avancer vers cet objectif. La commune de Vieux-Habitants a délibéré favorablement à l’unanimité lors du conseil municipal du 19 janvier 2016.

Pour accompagner le parc national dans la conduite de ce projet, Monsieur Max Etna a été élu rapporteur au sein conseil d’administration. Il s’attachera à sensibiliser et à faire de la pédagogie afin que ce « label international » devienne une réalité en Guadeloupe.